Troisième podium en trois meetings pour Yann Ehrlacher

01/11/2017

Yann Ehrlacher a signé son troisième podium en autant de meeting en WTCC ce week-end à Motegi, avec une belle deuxième place dans la Course d’Ouverture. Une performance d’autant plus remarquable que le jeune Sundgauvien n’a pas ménagé sa peine ces derniers jours, en visitant quatre circuits et quatre pays différents en seulement 2 semaines.

Après son podium en Chine, Yann avait en effet pris la direction du Portugal pour la finale en ELMS avant de se rendre au Lausitzring (D) pour un test sur l’Audi RS 5 DTM, puis de s’envoler pour Motegi, au nord de Tokyo.

Alors que les typhons entre la Chine et le Japon chamboulaient totalement le programme du meeting japonais du WTCC, seuls les Essais Libres 1 étaient disputés le samedi, et Yann se classait sixième de ce premier roulage.

Le lendemain, après avoir une nouvelle fois signé le sixième meilleur temps des Essais Libres 2 sous la pluie, le pilote français décrochait la huitième place des qualifications, ce qui lui valait également de s’élancer de la troisième place pour la Course d’Ouverture grâce à la grille inversée.

« Une bonne séance, qui nous permet de décrocher notre meilleur résultat en qualifications. Nous n’avons même jamais été aussi près de nous qualifier pour la Q3. »

Lors de cette première manche, la Lada #68 prenait un bon départ et se hissait au deuxième rang au premier virage, dans le sillage du leader Tom Chilton (Citroën). Après quelques tours cependant, Yann Ehrlacher était rejoint par la Volvo de Thed Björk et la Honda de Esteban Guerrieri. Sous une pluie battante, le jeune Alsacien parvenait à défendre son rang, avant d’être dépassé par Thed Björk, puis Esteban Guerrieri. Mais, après un contact entre la Volvo et la Honda, Yann reprenait la deuxième place, et franchissait la ligne d’arrivée à cette position.

Quelques instants plus tard, alors que la pluie se faisait plus intense encore, le départ de la Course Principale se faisait derrière la voiture de sécurité. Après deux tours, le peloton était lâché, avant que la voiture de sécurité ne rentre en piste quatre tours plus tard, avant que la course ne soit définitivement stoppée au drapeau rouge au 11e des 15 tours prévus.

Yann Ehrlacher, qui avait gagné une place quelques tours auparavant, franchissait la ligne d’arrivée au septième rang. Un résultat qui lui permet de se maintenir à la dixième place du classement général, et de remonter au cinquième rang du WTCC Trophy, le classement réservé aux pilotes indépendants.

« J’ai pris rapidement la deuxième place dans la Course d’Ouverture mais, au bout de quelques tours, les pilotes derrière moi sont revenus et j’ai dû défendre ma position. Ce n’était pas simple, nous avions quelques problèmes avec les réglages de la voiture, je me suis fait dépasser mais j’ai pu reprendre la deuxième place quand Guerrieri et Björk se sont accrochés. »

« Nous avons fait quelques ajustements pour la Course Principale, mais nous n’avons pas pu vraiment nous exprimer avec ces neutralisations et cet arrêt prématuré. »

« Le bilan est plus que positif. Six courses, trois podiums… si on m’avait dit ça avant, j’aurais signé tout de suite. Le week-end a été très formateur, et j’ai pris notamment mon premier départ arrêté sous la pluie. J’ai encore appris beaucoup de choses. »