Un podium au Stade de France

11/02/2019

Invité lors du dernier meeting de la saison du Trophée Andros, Yann Ehrlacher s’est illustré parmi les spécialistes du Trophée électrique en signant le deuxième meilleur chrono des qualifications puis en décrochant la troisième place du podium.

Après une première expérience concluante à Lans-en-Vercors pour prendre ses marques au volant de la voiture du Trophée électrique, Yann Ehrlacher retrouvait la série dans un environnement grandiose, dans l’enceinte du Stade de France transformé pour l’occasion en ovale de glace.

Alors que les concurrents attaquaient les qualifications directement, le jeune pilote alsacien était immédiatement dans le rythme, signant le meilleur temps à l’issue des premiers tours chronométrés, avant finalement de se classer deuxième de la séance derrière le multiple champion de la discipline, Christophe Ferrier.

En course, il prenait un bon départ mais un incident entre deux concurrents amenait un peu de confusion dans le peloton : alors que les hommes de tête ralentissaient à l’approche des deux voitures bloquées en milieu de piste, Yann Ehrlacher était surpris à la relance par Vincent Beltoise, qui le passait à l’entrée du virage suivant.

Après s’être accroché aux basques de son concurrents, le pilote haut-rhinois préférait assurer sa troisième place, sur une piste piégeuse.

« Nous étions rapidement dans le rythme, dès les qualifications. C’est d’autant plus positif que je n’ai disputé qu’un meeting en Andros cette année. En course, j’ai pris un bon départ mais j’ai beaucoup ralenti par prudence en approchant des voitures accidentées et j’ai choisi de virer très large pour les éviter alors que Vincent a su se faufiler à l’intérieur, ce qui lui a fait gagner du temps et, sur l’élan, il m’a dépassé dans la ligne droite qui suit ».

« Ensuite, la piste se détériorait de plus en plus, les blocs de glace ne tenaient plus trop et c’était très difficile au volant. J’ai préféré lâcher sur la fin, un podium au Stade de France, c’est toujours quelque chose d’extraordinaire à vivre. C’était une bonne expérience ».

« Je remercie Max Mamers et toute son équipe de m’avoir invité à cette course exceptionnelle dans ce lieu mythique, qu’est le stade de France. Ce 30 ème anniversaire du Trophée Andros était magique ».

PROCHAIN MEETING
SLOVAKIA

12/05/2018

0
JOURS
0
HEURES
0
MINUTES
0
SECONDES
10 / 05 Essais Libres 1 09:15
10 / 05 Essais Libres 2 11:30
10 / 05 Qualifications 1 13:45
10 / 05 Qualifications 2 16:40
12 / 05 Course 1 10:45
12 / 05 Course 2 15:45
12 / 05 Course 3 16:45