Un week-end à oublier pour Yann Ehrlacher à Wuhan

10/10/2018

Yann Ehrlacher a connu un week-end noir en WTCR à Wuhan, en Chine, d’où il n’a pu ramener aucun point au volant de sa Honda Civic Type R TCR du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Si les Honda s’étaient montrées performantes à Ningbo une semaine auparavant, Yann Ehrlacher n’avait pu en profiter sur un plan comptable, en proie à une malchance tenace. L’ensemble des Civic Type R écopaient d’un lest de 10 kg pour la course de Wuhan, ce qui allait grandement compliquer les choses.

Malgré tout, le pilote français, cinquième du championnat avant cette manche, signait le septième meilleur chrono des qualifications du samedi, à seulement trois dixièmes de la pole. En course, il prenait un départ canon, pour se porter à la troisième place au premier virage. Après avoir un temps contenu l’Audi de Gordon Shedden, il était dépassé par le pilote britannique mais se satisfaisait de la quatrième place sur la ligne d’arrivée. Mais, jugé coupable de départ anticipé, il écopait de trente secondes de pénalité et était rétrogradé à la 18e place à l’issue de cette première manche.

Le lendemain, une nouvelle déception attendait le pilote de la Honda Civic #68, seulement 21e des qualifications. Ce qui veut dire, départ de la 21ème place pour la course 2 et 3. Après les bousculades du départ, Yann remonter à la 15e place en course 2 et 12ème à la course 3 à une seconde et demie du top 10. Difficile d’espérer mieux en partant de si loin sur la grille.

Un week-end vierge de point, à l’issue duquel le pilote alsacien chutait à la neuvième place du championnat avant les deux prochaines manches à Suzuka, les 27 et 28 octobre.

« Le week-end avait plutôt bien commencé avec la première qualification où nous nous sommes positionnés premiers des pilotes Honda. J’ai ensuite pris un très bon départ dans la Course 1, même si je ne pouvais pas lutter contre les Audi, et j’étais satisfait de marquer les points de la quatrième place dans ces conditions. Malheureusement mon départ a été jugé anticipé. C’est comme ça… »

« Ensuite, les ingénieurs du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport ont changé le set-up de la voiture pour le dimanche, mais les réglages ne correspondaient pas du tout à mon style de conduite. En plus, j’ai été gêné en Q1 dans le trafic. Quand il y a 8/10éme entre le 1er et le 21 éme, ça ne pardonne pas. Nous avons repris nos réglages de la veille pour les courses, cela allait mieux, mais en partant de si loin derrière, c’était peine perdue. »

« Encore une fois, on peut regretter les points qui ont été perdu ce week-end. Entre Wuhan et Ningbo, ce sont peut-être 50 points qui s’envolent ! Ces deux courses ont coûté très cher, mais voilà, cela fait aussi partie de mon apprentissage ».

Yann Ehrlacher sera à nouveau en piste dès ce week-end, à l’occasion de la finale du Championnat de France GT FFSA sur le circuit Paul Ricard du Castellet, où il sera au volant de l’une des deux Mercedes-AMG GT4 du Yvan Muller Racing.