Un week-end frustrant à Spa-Francorchamps

02/10/2017

Pénalisé par trois grosses sorties de route de son équipier au volant de la Norma M30 du Yvan Muller Racing, Yann Ehrlacher n’a jamais pu défendre ses chances sur le circuit de Spa-Francorchamps, cinquième et avant-dernier rendez-vous des European Le Mans Series.

Après l’abandon sur casse mécanique au Castellet, Yann Ehrlacher a connu un véritable week-end noir ce week-end à Spa-Francorchamps. Associé pour la première fois au pilote australien Neale Muston – remplaçant de Erwin Creed sur ce week-end -, le jeune pilote alsacien n’a jamais pu exploiter au mieux le potentiel de la Norma sur les rectilignes du tracé belge.

Lors des essais préliminaires réservés aux pilotes Bronze, Neale Muston sortait une première fois de la route, détruisant la voiture. Des dégâts si importants que la Norma ne pouvait prendre part aux Essais Libres 1. En piste pour quelques tours de rodage au volant de la Norma en début des Essais Libres 2, Yann confiait le volant à son équipier, qui sortait une nouvelle fois violemment de la route, endommageant encore une fois la voiture.

Avec très peu de roulage au compteur, la Norma prenait tout de même part aux qualifications grâce à un beau tour de force des membres du Yvan Muller Racing, Yann Ehrlacher devant naturellement se contenter d’une place en fond de grille des LMP3.

Après un solide premier relais, qui lui permettait de remonter jusqu’aux abords du top 5, Yann Ehrlacher passait le relais à Neale Muston, qui bouclait deux tours… avant de sortir encore de la piste à haute vitesse dans le Raidillon. L’abandon était cette fois inéluctable.

« Pas grand-chose à tirer de ce week-end. Le potentiel était là mais nous n’avons jamais pu l’exploiter, après avoir raté les premiers essais libres en raison du premier accident de mon équipier. L’équipe a eu beaucoup de travail, c’est regrettable, il faut se tourner vers Portimao et espérer un meilleur scénario pour finir la saison. »