Une course frustrante pour Yann Ehrlacher à Ningbo

02/10/2018

Yann
Ehrlacher a connu un week-end compliqué en Chine pour la reprise du WTCR, d’où
il n’a pu ramener qu’une huitième place lors de la course 1, avant d’être
percuté et contraint à l’abandon dans la course 2, ce qui l’a forcé à s’élancer
des stands pour la troisième manche.

Quatrième
du classement du championnat avant la rentrée du WTCR à Ningbo, Yann Ehrlacher
affichait de hautes ambitions en arrivant sur le tracé chinois, où il était
passé près de la victoire il y a un an en WTCC.

Après
avoir pris ses marques lors des essais libres, intégrant le top 10 lors de la
seconde séance, il connaissait une qualification difficile qu’il concluait
finalement au 12e rang. Lors de la course 1, il gagnait plusieurs
positions au départ avant de se frayer un chemin dans un peloton très
turbulent, pour finalement couper la ligne d’arrivée en huitième position.

Le
lendemain, après s’être classé 10e de Q1, le jeune pilote du
ALL-INKL.COM Münnich Motorsport décrochait finalement le 8e meilleur
temps au volant de sa Honda Civic Type R TCR. Un résultat qui lui permettait en
revanche de s’élancer de la troisième place pour la course 2 grâce à la grille
inversée.

Alors
qu’il occupait fermement sa troisième place, il était victime d’un problème
technique sur sa voiture qui le faisait ralentir. En lutte pour défendre sa position
face à l’Audi de Frédéric Vervisch, Yann était poussé par ce dernier, qui
l’expédiait hors de la piste. Revenu dans le peloton à la 10e place,
Yann Ehrlacher était finalement violemment percuté au freinage par la Honda de Ma Qing Hua en totale perdition
sur son freinage. Un gros choc, qui contraignait le pilote français à
l’abandon, et en proie à des douleurs au cou.

Si
les mécaniciens du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport parvenaient à réparer la
Honda #68, sérieusement touchée au niveau de la suspension arrière gauche, ils
ne pouvaient terminer leur opération dans le temps imparti, et Yann était
contraint de s’élancer de la voie des stands pour la course 3, au lieu de
profiter de sa 10e place sur la grille.

Après
avoir remonté plusieurs positions, il se classait finalement 19e.

Un
bilan frustrant, et des résultats qui lui faisait perdre une position au
championnat. Il est désormais sixième cinquième avant la prochaine étape du WTCR, dans
une semaine à peine dans les rues de la ville de Wuhan, toujours en Chine.

« Une course compliquée.
C’est une nouvelle fois frustrant et rageant car nous avons vraiment travaillé
dur avec l’équipe ALL-INKL.COM Münnich Motorsport, et nous méritions mieux que
ces résultats. Lors des qualifications du samedi, j’étais en mesure de me
positionner aux alentours de la sixième place, mais le drapeau rouge est
intervenu et mon temps a été annulé et j’ai finalement fait le 12e
temps. Dommage, même si j’ai pu chercher les points de la huitième place en
course. »

« Lors de la seconde
qualification, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Le potentiel était là
pour aller jouer la première ligne, mais j’ai fait une petite erreur qui m’a coûté
du temps et je signe finalement le 8e chrono. Lors de la course 2,
j’ai pu partir de la deuxième ligne avec la grille inversée et je roulais assez
confiant avec Mehdi Bennani devant moi et Frédéric Vervisch derrière.
J’attendais mon heure derrière la Volkswagen car Mehdi tapait fort dans ses
pneus, et je préservais les miens pour pouvoir l’attaquer dans les derniers
tours. Frédéric tapait aussi dans ses pneus, mais je parvenais à maintenir un
écart avec lui, cela se présentait bien. »

« Mais la barre antiroulis
a cassé, et Vervisch m’a rattrapé, et nous avons entamé une bagarre pour la
troisième place, avant ce contact qui m’a fait rétrograder. Il était derrière
moi, il est fautif dans les faits, il a même été sanctionné, mais je ne peux
pas le blâmer car nous étions deux à jouer des coudes. Ensuite, je me suis fait
violemment percuté par Ma, ma course était finie, et la suivante était ruinée
aussi car en partant dernier, on peut oublier de marquer des points. D’autant
que ma barre antiroulis a encore cassé dans la course 3. »

« On perd encore de gros
points ce week-end, et ce n’est pas la première fois, il est même intéressant
de voir que je pointe encore au cinquième rang avec tout ce qui m’est arrivé depuis le début de
la saison ! Mais je me fais une raison, nous avons montré que nous avons le
potentiel pour jouer devant, et je vais prendre les courses les unes après les
autres et prendre ce qu’il y a à prendre. »

« Maintenant, les choses
s’enchaînent dès le week-end prochain à Wuhan. C’est une bonne chose car je
suis encore chaud, et j’ai envie d’aller chercher un gros résultat là-bas
! »