Yann Ehrlacher en mode reconquête sur le Slovakia Ring

13/07/2018

Après avoir perdu la première place du classement WTCR en raison notamment de son abandon suite au carambolage de la course 1 à Vila Real, Yann Ehrlacher est bien décidé à repartir de l’avant ce week-end sur le Slovakia Ring, sixième étape de la saison, au volant de sa Honda Civic Type R du ALL-INKL.COM Münnich Motorsport.

Leader du classement à l’issue du week-end de Zandvoort, Yann Ehrlacher a perdu gros lors du carambolage du départ de la course 1, victime innocente de l’accrochage initié par les deux voitures de tête alors qu’il s’était élancé de la quatrième place. Après avoir été contraint de faire l’impasse sur le deuxième départ de la course 1, il empochait ensuite les points de la septième place lors des deux courses du lendemain. Des résultats qui lui permettaient tout de même de se maintenir au deuxième rang du classement provisoire du championnat, à égalité de points avec Gabriele Tarquini.

« Nous étions performants à Vila Real, et c’est ce qu’il faut retenir. Nous n’avons pas eu de réussite en course, mais c’est la course, je ne me formalise pas pour cela, chaque pilote connaît des week-ends difficiles. D’ailleurs, pour ma part, cela s’est moyennement bien passé en Allemagne, très bien aux Pays-Bas, à nouveau moyennement bien au Portugal… si on suit la logique, cela devrait bien se passer ce week-end en Slovaquie ! »

« Surtout, je ne me plains pas, je suis encore dans la course, et je suis au milieu de grands noms du supertourisme comme Yvan Muller, Gabriele Tarquini ou Thed Björk… que des champions du monde ! Je suis heureux d’être où je suis. »

Alors que la suite de la saison devait passer par l’Argentine en août – théâtre du premier succès en supertourisme mondial (WTCC) il y a tout juste un an -, un changement de programme a conduit les organisateurs à annuler cette étape sud-américaine, le Slovakiaring accueillant à la place les concurrents du WTCR, après avoir été le théâtre du WTCC durant plusieurs années, la dernière venue du supertourisme dans le pays remontant à 2016.

« J’aurais aimé aller en Argentine car je connais le circuit et c’est surtout un endroit où j’ai de bons souvenirs, mais le Slovakiaring a l’air intéressant. Et je ne m’en fais pas pour ma méconnaissance du circuit, au bout de quelques tours en essais libres, cela ressemble assez à Zandvoort d’après ce que j’ai vu, je pense que je prendrai vite mes marques. »

« Maintenant, il va falloir juste se concentrer et s’appliquer à faire le meilleur travail possible avec l’équipe, et à faire une bonne qualification comme à Vila Real. On verra ce que les courses vont nous réserver, mais je suis assez confiant, et surtout très motivé pour aller chercher un bon résultat. »

A noter également les horaires exceptionnels de la WTCR Race of Slovakia, avec les qualifications pour la course 1 le vendredi à 17h55, puis les courses 1 et 2 le samedi à 12h00 et 19h00, avec ensuite la course 3 le dimanche à 11h45.